L'emploi, les compétences et leurs contraintes

La Gestion des Ressources Humaines doit tenir compte de contraintes légales et/ou de contraintes internes aux organisations.

Face à ces contraintes, qui ne sont pas figées dans le temps, Pentaphi c'est interrogé sur les stratégies d’emploi des organisations.

Comment et dans quelle mesure ces contraintes sociales influencent-elles le pilotage de l’emploi et des compétences dans les organisations concernées et, au-delà, la modélisation budgétaire de la masse salariale ?

Dans une perspective "gestionnaire", le pilotage de l’emploi se traduit par des choix en matière d’effectifs internes/externes (choix entre faire et faire-faire), de temps (flexibilité, temps partiel) et de production (interne ou externe).

La modélisation de la GRH sera fortement dépendante de l’organisation et doit être établie dans une perspective multi-acteurs (Directeur Général, DRH, Directeurs des Opérations, responsables d’établissement, agents de maîtrise …).

Elle devra également distinguer court et long terme.

A court terme, les besoins en emplois futurs peuvent être prévus de façon précise et détaillée en fonction du processus de production, de l’organisation du travail et des quantités à fabriquer.

A long terme, la détermination des besoins en emplois est plus globale et imprécise. Les déterminants des besoins en emplois sont l’effectif de l’année N, les quantités à produire prévisionnelles et les gains potentiels en productivité du travail. L’évolution du personnel est prise en compte du fait des départs naturels (démissions et départs en retraite) et de la politique de promotion.

Des variables de "simulation" et "d'état" seront introduites dans le modèle.

Les variables de simulation représentent les moyens d’action disponibles pour le pilotage de l’emploi.

Les variables d’état représentent les données du problème.

La distinction entre variables de simulation et variables d’état est dépendante des notions de "court terme" et "long terme".

A titre d'exemple :
Pilotage de l’emploi à court terme
Variables de simulation
Variables d’état
 

Quantités à produire prévisionnelles

Nombre d’heures de travail mensuel

 
 
Temps Standard de Production
Coefficient de productivité
 
Ratio d’efficience
 
 
Taux d’absentéisme
 

Main d’œuvre Présente Payée

 

Nombre de lignes de production

 

Personnel hors ligne de production

Pilotage de l’emploi à long terme

Variables de simulation

Variables d’état
 

Quantités à produire prévisionnelles

Gains de productivité du travail*

Gains de productivité du travail*

 
Démissions
 
Départs en retraite
Promotions
 

* Les gains de productivité du travail peuvent être considérés comme des variables de simulation ou d’état selon le statut conféré à cette donnée : moyens d’ajustement des effectifs ou objectif fixé a priori dans une optique de réduction des coûts.

 
Pour en savoir plus, accédez à notre livre blanc
Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen